main dans la main

Ma Mère : Ma Vie Mon Tout

Publié par

Partie 3 : Le Choc

Ok ma mère est une rebelle ! Et elle a des principes très bizarres, comme arriver avec 5 minutes de retard au travail. Vous savez la collègue qui a le bureau prêt, le sac prêt du bureau, enfin qui semble être arrivée mais n’est pas vraiment là, c’est elle. Elle faisait le coup à son boss, bon elle avait un bureau seule. Elle jetait ses affaires en arrivant et filait se maquiller aux toilettes. Un jour son boss a cru la coincer mais non elle avait son manteau accroché !

my love

Souvent aussi il ne s’agit pas de principes mais elle est tellement à l’ouest et se fiche d’être à l’ouest !… Par exemple elle valide ses tickets de métro mais les jette avant la fin d’autorisation. Ou elle les met dans sa poche de manteau en vrac et forcément quand il faut vérifier ça prend du temps ! Elle peut même pousser les gens à bout. Une fois Bam contrôle dans le métro et elle avait jeté son ticket. Elle tente les anciens tickets… nada… le contrôleur mécontent lui demande de se mettre sur le côté. Et pas très futé, il lui sort qu’ »une dame de son âge devrait montrer l’exemple ». Et là ma mère est partie en trombe ! Elle s’est tirée !Plus tard elle m’a dit « tu te rends compte il ose parler de mon âge ! De toute façon ils n’ont pas le droit de nous toucher ou autre, seule la police peut le faire ! »  (Attention je n’ai pas vérifié ses dires !).

Tout ça pour dire que c’est un sacré bout de femme. Et vous allez comprendre la fin de la 2ème partie. Je devais faire faire à ma mère un scanner cérébral.

1er problème : ma mère refusait l’examen. Elle n’était d’accord que pour le scanner de l’urologue.

2ème problème : son c*****d d’ancien médecin généraliste refusait de prescrire ce scanner cérébral. Il l’a vu un matin par terre, l’a relevé car je n’y arrivais pas. Mais pour lui le problème venait de son insuffisance rénale, alors qu’elle avait les mêmes résultats depuis des années. Je l’avais déjà appelé en lui demandant ce fichu scanner et il m’avait même engueulé et raccroché à la figure. Là il l’a vu dans des circonstances vraiment inquiétantes, il l’a lui-même avoué. Et il a fini par me dire « bon je te prescris ton scanner si ça peut te faire plaisir mais ce n’est pas ça ».

Ma mère ne voulant pas faire le scanner cérébral, j’ai essayé de le placer en même temps que celui de l’urologue. Les déceptions au début… apparemment il fallait changer les réglages et faire les 2 n’étaient pas possible. J’ai quand même eu un rendez-vous rapidement. Je faisais aussi des rondes la nuit car elle tombait mais pas lourdement, c’était à peine audible, elle avait quelques forces encore et donc des fois je venais. En général j’avais bon (mais j’entends même ce que je n’ai pas envie d’entendre).

J’ai trouvé le scanner pour le 19 mai.

Honnêtement je ne pensais pas que l’on trouverait quelque chose. Déjà parce que dans la famille on est du genre : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?  En gros oui elle a quelque chose mais ça serait trop simple de le voir rapidement. Et puis le généraliste avait réussi à me faire espérer que cela soit ses reins (on croit ce qui nous arrange).

Arrive le 19 mai et ma mère ne savait pas qu’elle avait 2 scanners. Bien sûr que l’on s’en veut dans ce cas. J’étais même très mal de lui cacher. Mais je ne l’aurais pas forcé à se soigner, je lui avais dit quand j’essayais de la convaincre pour le scanner.

Pendant qu’elle passe l’examen, on me dit que l’on recevra les résultats par mail le lendemain et que l’on pourra venir chercher les images.

Ma mère revient, va aux toilettes. Et là on me demande de venir voir la radiologue.

Je crois que tout ce mélange dans ma tête à ce moment-là, il y a un juron qui doit dominer. Les jambes vacillent. Je dis que ma mère n’est pas revenue: « ce n’est pas grave, venez ».

Oh non merde… pas ma mère !

JC one

Laisser un commentaire